Le guide de votre bien-être à domicile

Appareil de beauté

Actualités

Cancer de la peau : un risque élevé pour les adeptes de cabines à UV

Parue récemment dans le British Medical Journal, une étude a prouvé que l’utilisation des cabines à UV augmente le risque de cancer de la peau qui fait 800 morts par an en Europe.

Il s’agit d’une « méta-analyse » de l'International prevention research institute (Ipri) de Lyon et l'European institute of oncology (IEO) de Milan qui a démontré qu’avec les 64.000 cas de mélanome cutané, le plus grave des cancers de la peau, enregistrés chaque année dans 18 pays européens, les 3.438, soit 5,4% « sont liés à l'usage de cabine à UV ».

En compilant les résultats de 27 études sur le thème, les spécialistes ont estimé que « le risque de mélanome cutané est accru d'environ 20% pour ceux qui ont utilisé au moins une fois ces appareils à bronzer qui diffusent des rayons ultraviolets artificiels ».
Il a même été établi que le risque de mélanome est doublé pour les jeunes de moins de 35 ans adeptes de bronzage artificiel alors que les cancers de la peau « sont évitables si on s'abstient de s'exposer à ce type d'appareil ».

Si l’OMS est contre l’utilisation des cabines à UV pour les mineurs et le non-contrôle des centres de bronzage, les auteurs de la recherche sont d’avis que « La prévention des effets néfastes associés aux cabines à UV doivent s'appuyer sur des actions plus fermes ».

De son côté, le Centre international de recherche sur le cancer ou Circ affirme que les cabines à UV et l’exposition au soleil sont des « cancérigènes certains pour l'homme ».

En Hexagone, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire publié au mois de mai a affirmé que les lampes à bronzage sont à l’origine de 19 à 76 décès par an provoqués par un mélanome cutané et le gouvernement prévoit un durcissement de la réglementation des cabines ce printemps.